A la une

Vos plus grosses craintes concernant la Playstation 4

Alors que Sony se prépare à dévoiler sa Playstation 4 ce soir, nous vous avons demandé quelles étaient vos plus grosses craintes concernant cette nouvelle console. Nous avons sélectionné les quatre qui revenaient le plus souvent.

La rétrocompatibilité :

Sony l’avait incluse à sa Playstation 2, la rétrocompatibilité permettait aux joueurs de lire leurs jeux PS1 sur PS2. Une fonctionnalité qui donnait aux joueurs la possibilité de profiter de leur ludothèque Playstation 1 tout en découvrant les nouveaux jeux Playstation 2. Une révolution en soit dans le monde du jeu vidéo qui avait permis à Sony à l’époque de se mettre dans la poche les anciens de la PS1 et les nouveaux de la PS2.

En 2006, Sony reprend le concept de la rétrocompatibilité avec la PS3, le but étant de faire tourner les jeux PS1 et PS2 sur la nouvelle console. Mais très vite l’émulation matérielle et l’émulation logicielle des premiers modèles de PS3 affichent leurs limites. La rétrocompatibilité n’est pas totale, des dysfonctionnements apparaissent sur différents jeux et le coût matériel est bien trop important pour Sony. Le groupe nippon finit par supprimer la rétrocompatibilité des modèles suivants de PS3.

D’un autre côté, un marché rétro commence à se construire sur le PSN, des jeux PS1 dits « classiques » font leur apparition en version dématérialisée. En 2012, ils sont rejoints par une sélection de jeu PS2. Sony lance également la gamme « classique HD » qui redonne un second souffle aux jeux PS2 en ajoutant des graphismes HD et des fonctionnalités PS3 comme les trophées.

La probabilité que la PS4 soit rétrocompatible au niveau matériel est très mince. En revanche, Sony utiliserait Gaikai, un service de cloud gaming racheté par la firme nippone, pour streamer les jeux PS1, PS2 et PS3. Rendez-vous ce soir pour confirmation.

Les jeux :

Tout d’abord, le line up de la PS4 n’ayant pas encore été annoncé, la console de Sony ne dispose pas de line up officiel. On se souvient du line up de la Playstation 3 qui avait vu apparaitre de nouvelles licences telles que Motorstorm et Resistance mais également des piliers du jeu vidéo comme Gran Turismo, Virtua Fighter ou Ridge Racer. On avait aussi eu droit à des jeux qui mettaient en avant les nouvelles fonctionnalités de la manette ou de la console comme WarHawk pour ne citer que lui.

Un line up se compose de plusieurs segments. Tout d’abord l’utilisation des licences phares permet aux joueurs de retrouver leurs marques et d’être pratiquement sur de trouver là un bon jeu. Ensuite, nous avons les nouvelles licences qui auront la lourde tâche de devenir les nouveaux fers de lance de la console. Et pour finir, nous avons les jeux qui feront la promotion des nouvelles fonctionnalités de la manette ou de la console.

Le line up de la Playstation 4 ne devrait pas être très différent.

Les exclus :

Beaucoup de joueurs attendent de Sony et de sa Playstation 4 des exclus qui mettront à mal les autres consoles, et pour cela il faut dire que Sony est plutôt bien loti. Avec plusieurs studios dans la poche de Sony (Naughty Dog, Santa Monica Studio, Sucker Punch, etc), les joueurs PS4 ne devraient pas être en peine. On voit d’ailleurs que Sony a compris l’engouement que crée ses exclus et commence à donner beaucoup d’importance à celles-ci, en témoigne les dernières années de la PS3. Il faut ajouter à cela l’ouverture de Sony à la scène indépendante et on obtient là un cocktail de créativité.

Le prix des jeux :

Beaucoup d’internautes s’interrogent sur les prix des jeux. Vont-ils augmenter ? Vont-ils baisser ? Pour être honnête, tout dépendra de la conjoncture, de la façon dont la dématérialisation se développe mais aussi de comment les coûts de développement des jeux peuvent être amortis. Chose qui nous est impossible de prédire aujourd’hui.

A lire également

  • Erwan

    Ma plus grosse crainte moi ça serait ça : »La plupart des services en ligne de la PS4 demanderait désormais un abonnement payant, à la manière du Xbox Live »

    • http://www.facebook.com/frederic.poirot.77 Frederic Poirot

      Moi aussi c’est ma principale crainte,car c’est à cause du Live payant que j’ai délaissé ma 360 pour la PS3…

  • soun

    plus grosse crainte: L’obligation de jouer en ligne, et donc la mort du marché de l’occasion (99% de mes jeux ps3 sont achetés d’occase)

    • over toxik

      T’as de la chance la ps4ne sera pas obligé d’etre toujours connecté et elle acceptera les jeux d’occasions

  • http://twitter.com/WillamJackson William Jackson

    Je voulais ajouter que justement il y avait eu aussi la dématérialisation qui avais était évoquer comme le live payant

  • over toxik

    Moi c’est le live payant

  • adrienlecq

    le gros problème qui s’annonce se sont que des jeux en ligne chez moi je n’ai que du 512k alors sa crains